07 novembre 2006

Référence : La Mouche

The Fly de David Cronenberg (1986)

Ce film a très bien vieilli.

Je l'ai revu l'autre jour pour me donner plus d'idées à mon scénario. A la fin du film, j'étais aux larmes. J'avais oublié qu'à quel point ce film est un formidable film d'amour.

Je pense que Cronenberg a raison. Pour faire un film, il faut d'abord trouver l'âme du personnage. L'impossibilité d'une histoire d'amour rend finalement un monstre plus humain que jamais. C'était un bon leçon de cinéma, un vrai plaisir aussi.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

il est terrrrrible ce film :) j'aime beaucoup aussi, et goldblum est épatant :)

Evite le 2 quand même, parce que c'est une bonne bouse (comme souvent pour ce qui est des 2e opus...)

Acabatidestruit a dit…

Tu vois l'amour, c'est vrai, j'avais eu très peur !

thomas a dit…

je te conseille la lecture des livres de Jean Henri Fabre, entomologiste et ethologiste du 19eme/20eme siècle.

Anonyme a dit…

Mais l'amour permet aussi aux gens de se révéler dans leur vérité, leur pureté : va voir Lady Chatterley.

Anonyme a dit…

Oh oui ! LA MOUCHE est un de mes films favoris aussi... Comme Faux semblants d'ailleurs du même réalisateur !
Et Niklas a tout a fait raison, encore un film qui n'aurait pas du avoir de suite !! Pff !