09 novembre 2006

Alimentaire

Cette semaine, je fais un travail alimentaire. Pour gagner un peu d'argent, je bosse pour une société spécialisée dans le moulage industriel. C'est un univers complètement étranger pour moi. Je sais que je n'ai pas à me plaindre parce que je suis plutôt bien payé et le patron est très cool avec moi.

La seule difficulté pour moi est de ne pas pouvoir réfléchir à mon film Voyage X pendant les heures de travail. Le soir quand je rentre à la maison vers 20 heures, je n'ai plus de force de travailler sur mon projet. Je suis vidé. Je fais à manger et puis je passe un peu de temps sur internet pour trouver un logement à Marseille dans les jours à venir. Je n'ai même pas de temps à faire un tour dans les autres blog, encore moins d'aller suivre le Master du tennis de cette fin d'année (et surtout la défaite d'Amélie Mauresmo...)

Au moins, à partir de demain soir, j'aurai de quoi à payer ma chambre maseillaise (ou niçoisse... ça dépend). Quand je pense à ça, je suis prêt à repartir ce matin!

5 commentaires:

Olivier Autissier a dit…

Bonjour. Tu ne peux pas imaginer à quel point ce billet me fait du bien, à quel point il me rassure...

Acabatidestruit a dit…

Ta volonté sera payante et puis, tu vas voir, dans le Sud il fait très beau en ce moment !

Henri-Pierre a dit…

Buz-Buz construit en payant de sa personne.
Ta victoire ne sera qu'à toi.
Je suis fier de mon Buz-Buz.

zorn a dit…

Bon, ce qui malgré tout est plaisant, c'est que le travail ne dure qu'une semaine!

On suit tout ça en tout cas.

nicolas a dit…

dis-nous ce que tu moules ?