27 septembre 2006

Sex and the city

Non. Je ne vais pas parler de la série américaine.

Hier j'attendais le départ du métro la ligne 6 à Nation. Sur le quai, j'étais attiré par la nouvelle pub de Célio. Rien de très sexuel. C'est juste des composites des photos sur les pantalons. Et là, j'ai senti un regard. Je bouge à peine ma tête et je vois un homme mûr me regarde. "regarde" ne suffit pas comme expression. Il me "fixe" plutôt. Sur le coup, je n'ai pas compris pourquoi il me regarde comme ça. Il a du penser que je suis un touriste perdu peut-être il n'aime pas les étrangers? Ce regard est tellement direct et sans cesse. Cela me fait un peu peur. Je détourne ma tête et me dirige vers une autre direction. Je l'évite.

Le train arrive. Je monte, lui aussi, dans le même wagon. Comme j'ai un long trajet à faire, je me suis mis dans les places à 4 personnes. Il se met devant moi, malgres la presence d'un autre homme dans ces sièges. Là, j'ai compris... Son regard n'a rien de haineux. C'est un désir. Il me veut. Il me fixe toujours et il insiste tellement que ça devient super genant. Il ne cesse de me regarder, sans scrupule, très culotté et sans politesse. Ce n'est plus une drague. C'est une menace. Je fais semblant de lire, l'histoire de ne pas croiser son regard. Et là, j'ai senti l'approchement de son genou. Le sien contre le mien. Merde. Cela deviens un atouchement... Mais bon... Je ne suis pas la vierge Marie non plus. Je sais ce que c'est d'être touché. Normalement cela ne me dérange pas. Mais dans le métro, je n'aime pas le frottement avec les gens. C'est tout. Mais là, j'ai fait un effort. Je ne bouge pas de ma jamble. Je pense qu'il doit prendre un max de plaisir en me touchant avec sa sale genou droite. Quel cochon! Petit à petit, je commence à avoir un peu peur. Comme je vais aller au cinéma à mk2 bibliothèque, j'ai bien peur qu'il va me suivre jusqu'à là bas... Heureusement, non. Il descend beaucoup plutôt à Daumesnil. Oups ! Quel soulagement!

Je ne comprends pas ce genre de drague, surtout ça tombe sur un jour où je ne me suis même pas coiffé ni bien habillé! Enfin... Je veux seulement dire que parfois dans la rue on échange des regards avec des bels inconnus. Cela n'a rien de dérangeant. C'est presque bon enfant. Mais harcèle quelqu'un dans un lieu public avec un regard qui pue les hormones.... ça, non merci.

Un ami m'a raconté dimanche dernier une affaire de métro aussi, mais beaucoup plus romantique cette fois-ci. Cet ami H. est un très beau garçon. Il est grand et mince. On le distingue assez rapidement dans une foule. Bref. Un jour, il a pris la ligne 13 de Pernety pour aller bosser près des Champs-Elysées. Comme H est un grand timide et il supporte mal la ligne 13, il se cache souvent derrière les gens. Ce jour là, il a senti un énorme sourire tombé sur lui. Il sort de sa discrétion et regarde vers ce sourire. Il découvre un jeune homme tout à fait charmant. Sur le coup, il est intimidé. Il ne sait plus quoi faire. Il répond gentiment avec un sourire. Ils se regardent. Ils s'appércient. Malheureusement personne n'ose à franchir le pas. Dans cette heure de pointe, chacun descendà sa station pour aller travailler.

Le lendemain matin, H a pris le métro à la même heure. Il a envie de revoir ce sourire. Il change de wagon à chaque station. Non. Il n'est pas là. Cette rencontre ne donne pas de suite. Avec regret, il essaie de retrouver cet homme, sans succès. Du coup, pour la première fois de sa vie, il a envie de passer une petite annonce dans la Libé. Il a même rédigé son texte. Malheureusement, dans la vie, rien n'est gratuit, même Libé! Il faut entre 50 et 60 € pour mettre une annonce dans ce journal. Il hésite. Et il n'a pas fait. 50 € pour une bouteille à la mer en 2006, c'est quand même un luxe. Il regarde aussi les annonces dans les journaux. Il pense que peut-être cet homme va faire la même recherche que lui. Non. H n'a rien trouvé. Non. H n'est pas déçu non plus. Cela l'amuse beaucoup. Depuis ce jour là, tous les matins, il prend la ligne avec beaucoup plus de plaisir. Il pense que la vie lui réserve peut-être une belle surprise à chaque station. Même si ce n'est pas le cas, tant pis. Cette brève rencontre a donné une nouvelle possibilité à H de sortir un peu de son train-train quoditien, de sa solitude.

Du coup, moi, qui a moins de chance dans ce genre de matière de rencontre a appris à resté zen. J'ai fini par voir le film que j'ai voulu, seul, dans une grande salle avec un écran géant. Le plaisir est géant aussi. J'ai vite balayé cette histoire de regard cochon et le frottement malpropre. Je sors de la salle de cinéma et retrouve la Little Miss Sunshine en moi. C'est un grand luxe !

15 commentaires:

Tomdom a dit…

Il est clair que la seconde histoire est beaucoup plus belle que la première... ;-)
Au fait, ma ligne, c'est la 1 !!

Chez Buzenval a dit…

Mon cher tomdom, je prends pratiquement la 1 tous les jours...

greg a dit…

Et bien la première histoire fait peur, quel type stupide. Par contre la deuxième est plus belle. Recherchait l'homme que l'on a vu sans le trouvé et espérer le retrouvé, c'est beau.

Pour info, moi en général, je erre dans les ligne 1,4,7,5,8 du metro voir le RER B et D quand je vais sur Paris.

steamy a dit…

ben , moi souvent harceler comme çà .mais souvent des vicelard et jamais de beaux gosses .
souvent ce genre de mec n'a plus rien à perdre avec la vie parfois tout a gagner .c'est leur plaisir et imagine toi tu as fait un mec heureux quelques instant , c'est pas magique çà .donner du bonheur sans que cela te coute beaucoup

Chez Buzenval a dit…

@Greg : Je vois que ton trajet est souvent long et ça augmente la possibilité de rencontre ! LOL
@Steamy : Je ne suis pas d'accord avec toi. Le regard, ok, ça va, ça ne tue pas. Quand ça passe par l'action, ça s'appelle "harcèlement sexuel". Ce n'est pas parce que ça se passe entre deux hommes que ça devient moins grave. Cet instant plaisir ne doit pas être une agression. Il y a des lois pour ça heureusement.

thomas a dit…

tu te plains, mais tu lui as quand laissé te faire du genou...une once d'excitation dans l'effroi?
Quant à la deuxième histoire, il aurait du se bouger le c.., au lieu de se drapper derrière sa timidité!

pouxi a dit…

Le métro te donne des possibilités et c'est jamais le moment ! Je préfère la deuxième rencontre.

piel a dit…

Argh, ben moi j'aime les 2 histoires! Sauf que c'est trop con. La vie réserve des surprises, mais si on ne les prends pas...
Ne me dis rien ...Je suis sur que H est célibataire et se "plaint" de l'être? ...

Mieux vaut avoir des remords que des regrêts moi j'dis ;)

Chez Buzenval a dit…

@Thomas : Oui, je suis devenu un petit cochon moi aussi en espace de quelques secondes, mais vite grillé.
@Pouxi : Oui. Tu es de quelle ligne?
@Piel : On ne sait jamais quand est le bon moment de saisir sa chance... H est un homme heureux et il ne se plaint pas. Comme toi, non? :o)

Papillon a dit…

C'est vrai que vu sous cet angle, prendre le métro pourrait ressembler à une loterie... Je prends la ligne 6 à Nation tous les jours, et je ne prête pas attention à tous ces regards, parfois volés ou posés tout simplement. J'ai l'impression de ne rien voir !

AL1 a dit…

"Jai un long trajet à faire..." Nation, Bibliothèque, y'a plus long surtout en métro, c'est comme la descente à Daumesnil (3ème arrêt !) il ne t'aura pas embêté trés longtemps l'homme au regard insistant !...
Moi aussi, je préfère l'histoire #2 !

Chez Buzenval a dit…

@papillon : bienvenu chez moi. et c'est vrai que tu ne fais pas ton papillon dans le métro :o)
@Alain : OK. OK. J'avoue que je suis un vrai paresseux. 5 stations c'est déjà trop long LOL

Le BM a dit…

Bonjour,

"Comme H est un grand timide et il supporte mal la ligne 13, il se cache souvent derrière les gens"

J'avoue ne pas comprendre cette phrase, quel rapport entre etre timide, la ligne 13 et se cacher ?

Il faut dire que je n'ai jamais pris cette ligne...

Chez Buzenval a dit…

@BM : bienvenu dans le monde où on ne cherche rien à comprendre. :o)

Anonyme a dit…

la ligne 13 est très chargée le matin, la promiscuité est très forte et peut être génante pour les timides :( sans parler des odeurs des gens l'été ;-)
Moi aussi je sens quelques fois des regards, et ça me gène bcp lorsque le mec à l'air vicelard ou fixe trop longtemps. J'ai envie de leur dire à certains "tu veux ma photo bananne"! lol
A+