17 janvier 2006

Quelques mots d'amour

Beaucoup de tendresse et encouragement. Je vous remercie encore et encore, jamais assez. Il y a souvent des moments difficile dans la vie. Je croyais qu'à mon âge je pourrais affronter ça plus facilement et sereinement. Pas du tout. Je suis finalement beaucoup plus fragile que je pourrai croire. Mes problèmes sont toujours là et j'espère qu'avec un peu plus de temps, je trouverai un nouveau souffle.

Je vais arrêter de vous embête avec mon petit problème personnel. Comme vous le dites : ça passera. Mais je dois vous dire que je ne pensais pas que ce blog me permet d'avoir des soutiens via internet. Je me sentais seul ici il y a encore quelques semaines. Petit à petit, vous venez me voir et commence à rentrer dans ma vie. Vous me donnez du rire, des émotions, et surtout une amitié virtuelle mais chaleureuse. C'est dur à expliquer ça. Mais j'ai tout simplement envie de vous embrasser tous. Vos messages me touchent. Merci... We are family.

12 commentaires:

Ste a dit…

Partage au contraire...s'il est possible de t'apporter un petit quelque chose pour t'aider c'est tout avec plaisir!

Henri-Pierre a dit…

Tu sais Buz-Buz je crois que par ce médium on va tout de suite au vrai sans aucun souci de représentation,sociale ou de quelque espèce que ce soit.
Il est des gens avec lesquels on a, des années durant, des rapports de convenance : famille, travail, etc. on en voit l'enveloppe, on les "connaît" très bien mais en fait seulement en surface.
Nos rapports vont droit à l'essentiel, la connaissance que nous acquérons les uns des autres n'est certes pas physique mais pas virtuelle non plus, elle est basée sur la vérité de l'âme.

Anonyme a dit…

Tu nous donnes beaucoup d'espoir ! ton combat nous aide à sortir de la médiocrité. J'ai parfois , je devrais dire souvent des périodes de doutes ; Ai je bien fait que de pousser mes fils à aller jusqu"au bout de leur passion,théâtre , musique ? Leur chemin n'est pas facile ! Il est si agréable de te lire , de laisser place tout simplement à notre sensibilité !HP va encore me reconnaître!

Nicolas a dit…

Allez... on est là ! les blogs ça peut pas être toujours beau et rigolo alors épanche-toi ! C'est le meilleur moyen de surmonter les problèmes.

Notre travail avance... vas-y voir !

Giorgino a dit…

Comme toi, mon blog me permet de me sentir soutenu, épaulé, conseillé, surtout dans ces moments difficiles que je suis en train de vivre... Comme toi, j'ai l'impression qu'une petite communauté se forme peu à peu, soudée. Une vraie famille prend forme.

Chez Buzenval a dit…

@Sté : Merci...
@HP : Je suis d'accord avec toi. Ici on n'a pas le problème de couleur de peau ou la question sociale. Je vois l'essentiel avec toi.
@inconnue : Mes parents ne voulaient absolument pas que je souffre de ce métier et ils ont tout fait pour que je fasse autre chose. Raté. Quand j'ai compris ce que je veux faire de ma vie, j'insiste quand même. Mon plus grand regret est : ils ne me suivent pas du tout. Le lien est rompu. Tu as envie de vivre cette même tristesse de ma mère?
@Nico : Tu es une énergie positive. C'est un miracle pour moi d'avoir cette "liaison" avec toi. Je n'arrive pas à te cerner, mais je t'adore.
@Giorgino : Tous tes mots sont fragils, tout ce qu'il te concerne me touche et me fragilise en même temps. Le printemps n'est plus très loin, pour nous deux, pour tous. La vraie question est de : est-ce qu'on a vraiment cette patience à attendre l'arrivée de la nouvelle saison, de franchir cette cap, et de sourire de nouveau. Est-ce que tu es patient, toi? Moi, j'essaie...

Anonyme a dit…

je ne suis jamais allée contre le choix de mes enfants , malgré le poids familial et social .Je n'aurais pas supporter leur tristesse ! j'aime leur combat , leur recherche , leurs amis qui viennent parfois chercher eux aussi un , sourire !
tu donnes envie de s'arrêter et de parler tout simplement . Le temps d'un mot , d'un sourire , d'un regard , dommage pour ceux qui passent à côté!
nous allons au delà du superficiel .

Nicolas a dit…

euhhhh... vas-y mollo buzenval ! J'ai un chéri, moi ! Et je veux pas qu'il se fasse de fausses idées, hein !

Chez Buzenval a dit…

@ la famille Nicolas : ne vous inquiète pas! Entre les mots, on fait des "liaisons" :)) vraiment sans plus. Je suis un homme marié, moi aussi.

Henri-Pierre a dit…

Allons, allons, les chéris qui se font des idées ce sont des chéris à rassurer, c'est tout.
Si Buz-Buz me disait des mots d'amour, Charles serait flatté que sont chéri soit aimé ;-p

Anonyme a dit…

Bon moi je suis en retard et en plus comme un gros couillon j'ai rien apporté. Pour me faire pardonner je t'offrirai un café ou un thé à l'occasion
Gluon

Chez Buzenval a dit…

wow. C'est super gentil.... merci :))