19 janvier 2006

Père Lachaise

8 commentaires:

Henri-Pierre a dit…

Avant de partir au soleil ta vision digne de Lautréamont donnerait presque des regrets de partir...

Anonyme a dit…

bonheur du regard et du silence !

Chez Buzenval a dit…

@HP: J'ai presque hônte de ne pas connaître cette personne visible importante et connue dans la littérature française, Lautréamont. Tu me flattes avec les mots...

Giorgino a dit…

Je me souviens d'une autre époque où les arbres du Père Lachaise plantaient leurs branches-racines dans le même ciel gris. C'était il y a 6 ans, avant de poser mes valises à Montmartre. C'est un joli regard que tu portes là ;-)

Chez Buzenval a dit…

@Giorgino : Merci. Sans feuille, mais vivant. Ces arbres me parlent...

Didier a dit…

La grisaille du ciel, le vide dans ces branches car l'hiver est là et les feuilles sont mortes. Au sol, la grisaille des pierres de granite ou de marbre, l'hiver est là car reposent à jamais ces êtres qui ont passé leurs saisons, leur vie. Mais dans ce sol, il y a aussi la vie, celle qui anime ces arbres si grands, beaux et forts. Ces racines qui nourissent, permettent l'équilibre, bien profondes et ancrées dans la terre. Racines qui nous sont indispensables et dont malheureusement, se retrouvent aussi un jour dans cette terre. Cette vie qui est la nature et cette mort qui est naturelle !

Chez Buzenval a dit…

@Didier : Excatement. La règle de la nature me fascine car je suis en plein dedans et j'essaie de trouver sa faille...

Didier a dit…

Sache cher Buzenval, que la nature n'a pas de faille, car justement lorsqu'il y a un disfonctionnement ou une anomalie, elle s'en charge ou s'arrange pour la rectifier, l'adapter quand elle ne décide pas de la supprimer tout simplement !
Regarde les évolutions ou les mutations dues et provoquées par des conditions de vie extrêmes par exemple. Autre évidence triste à nos yeux d'être humain bien terre à terre, une fausse couche : rejet de l'embryon par le corps de sa mère car il y a dès le départ ou au cours de la conception, un problème. Cela est dur, mais la nature sait ce qu'elle fait. Pardon si j'aborde là un sujet délicat pour certains(es)!