24 avril 2007

Manifestations

J'ai fait deux fois la manifestation dans la vie.

En 1998, je suis allé manifester mes soutiens pour la loi sur Pacs devant la mairie de Marseille. On n'était pas très nombreux et les passants se fichaient de nous. J'étais très fier de mon action. Aujourd'hui, grâce à cette loi, je peux habiter dans ce pays que j'adore, travailler dans l'audiovisuelle et dans le cinéma, payer les impôts comme monsieur tout le monde et vivre avec la personne que j'aime.

En 2001, une amie m'a convaincu d'aller descendre dans la Canebière à cause d'un candidat de l'extrême droite au deuxième tour de l'élection présidentielle. A Marseille, il y avait une personne sur quatre a voté pour cette partie politique qui ne veut que la vraie identité française. J'avais très peur. J'avais peur d'être exclu même si je suis en situation régulière depuis toujours; j'avais peur parce que je pensais que les gens ne m'aimaient pas tout simplement à cause de mes origines gravées sur la peau. Quelques jours plus tard, la France a retrouvé sa bonne mine et j'ai retrouvé la force de terminer mes études de DEA à la fac.

Dimanche dernier, j'étais devant la télévision comme beaucoup de français. Je n'ai pas le droit de voter mais je fais quand même très attention à ce qui se passe dans ce pays qui m'adopte depuis 10 ans. Résultat : je n'ai pas besoin d'aller dans la rue pour exprimer mes peurs cette fois-ci. Mais est-ce que c'est vrai?

L'arrivée de la candidate de partie de gauche devant ses militants m'a donné beaucoup de joie, mais pas pour longtemps... Quand elle se met à s'exprimer, je suis devenu fou : elle ne sait pas parler aux gens ! Elle a besoin d'un professeur de théâtre pour mieux connaître son corps, ses gestes et ses phrases rigides. Elle doit apprendre à séduire les électeurs, et à les enflammer avec son beau sourire et sa détermination. Non, elle m'a déçu. Je sais qu'elle a son style, un peu froid, un peu forcé, mais je sais qu'elle vaut dix mille fois mieux que sa préstation ratée du dimanche soir.

Sans cesse, elle est obligée de faire des preuves pour passer toutes les épreuves, parce que les gens sont durs avec elle. J'ai beaucoup d'admiration pour elle. En même temps, je pense que j'ai le droit de la critiquer, pour son bien, et subjectivement, pour le bien de tous les français.

Si jamais cette candidate perd son élection dans une dizaine de jours, je pense que je vais reprendre mes peurs petit à petit. J'ai senti un danger qui s'approche contre toutes les différences, les faibles, les artistes, les travailleurs et les étrangers. Comme personne ne manifeste dans la rue cette fois-ci contre ce voleur d'idée du perdant de 2001, je suis obligé de faire ma petite manifestation ici tout seul. Crois-moi: même si je suis un simple spectateur, ce monsieur qui a gagné 30% au premier tour est beaucoup plus dangereux qu'on peut croire. Si jamais il est au pouvoir, pour manifester, ça sera déjà trop tard.

A part ça, il fait beau depuis quelques jours à Paris. Pourvu que ça dure...

1 commentaire:

greg a dit…

Je suis d'accord avec toi Buzbuz, Ségo est très Cruche, je me demande si cette femme est capable de dirigé un pays comme le notre. Toute en sachant qu'elle n'a pas de personnalité propre et d'idée propre car son contrat tremplins a un air de CPE rebaptiser. De plus au niveau international elle ne sait pas faire attention à ses paroles comme au Liban ou celle dite pour l'indépendance du Quebec (chose qui ne la regarde pas)et pour conclure le fameux SMIC à 1500€, ceci est totalement utopique, lceci va fairefuir les entreprise! et le must c'est un salaire pour les jeune qui ne travaille pas, ceci n'est pas envisagable vu l'état de la dette et la faible puissance économique qu'est la France.
De l'autre côté, Sarko est un meilleur orateur (du à sa carrière d'avocat). Mais voilà il me pose quelques problèmes sur le plan idéologique.
Bref, je suis indécis et je ne pense pas voté la Gauche idem surement pour la droite! donc voilà voilà. Et puis je bosse le jours des élections ^^