20 septembre 2006

6925

Après des mois d'attente, je suis allé chercher ma carte de séjour à la préfecture de police de Paris. Non. Je ne suis pas français. Pour exister ici près de la Seine, il faut être autorisé par le gouvernement français. C'est logique, en quelque sorte.

Tous les ans, la rentrée scolaire est vraiment pénible pour moi. Ce n'est pas parce que les études vont reprendre et il faut travailler dur. Non. Ce n'est pas ça. C'est parce que je dois renouveler la carte de séjour. Je suis arrivé en France en 1997. Cette année là, Diana est mort à Paris et je suis arrivé dans le sud. Depuis cette date, tous les ans, c'est un parcours de combattant pour l'histoire de carte de séjour. Je me souviens, en 1998, quand je devais renouveler mon titre de séjour, il y avait un gros problème. A la faculté, je ne pouvais pas m'inscrire si je n'ai pas de titre de séjour. A la préfecture, si je n'ai pas de carte d'étudiant (parce que selon eux la pré-inscription ne marche pas), pas de rendez-vous. Du coup, les deux côtés ne font pas d'effort et c'est moi qui s'effondre. Je ne comprends pas comment ils fonctionnent... Un peu plus tard, la préfecture a cédé vu les nombres des étudiants étrangers qui ont aucun moyen de s'inscrire à la fac. J'ai enfin obtenu un récépissé pour aller m'inscrire à l'école. L'année suivante, ils décident de changer le système pour le renouvellement de titre. Il suffit d'aller chercher une enveloppe à la fac. On y trouve tout et il suffit d'envoyer l’enveloppe et le tour est joué.

C'est simple? Non. En 2000, la préfecture des Bouches du Rhône a décidé de passer à l'informatique. Résultat : Des milliers des étudiants sont devenus "sans papiers" (techniquement), moi aussi d'ailleurs. Explication : Comme la préfecture n'a pas assez de moyen de rentrer tous les fichiers des étrangers dans le temps, ils ne peuvent pas livrer la carte de séjour à temps. On demande : Dans ce cas là, c'est simple. Comme ces demandeurs sont dans une situation régulière, pourquoi ne donne pas un récépissé en attendant le retard de la préfecture soit rattrapé? Non. Impossible. Ils ont tout simplement supprimé le système de récépissé vu l'efficacité de "l'envoie de l'enveloppe" Du coup, je suis passé deux mois sans justificatif à Marseille. Je suis allé plusieurs fois à la préfecture pour demander une simple justification comme quoi je suis en règle et c'est eux qu'ils sont fautifs. Non. Impossible, parce que ce genre de papier n'existe pas. Et comme des milliers des étudiants étrangers, j'ai reçu enfin mon titre de séjour au début janvier 2001. Pendant tout ce temps, je vivais dans la peur d'être contrôlé dans la rue. Les gens de la préfecture m'ont dit : Ne vous inquiète pas. Les policiers sont au courant. C'est le problème d'informatique. Vous n'aurez aucun problème de vous promener dans la rue de Marseille. Mais il ne faut pas voyager ! OK...

En 2004, je suis venu à Paris pour le besoin de la recherche de ma thèse. Comme je suis toujours inscrit dans le sud, mon titre de séjour a été en danger. J'étais obligé d'aller chercher mon directeur de recherche en catastrophe. Il a écrit une lettre pour moi et j'ai obtenu ma carte de séjour grâce à ça. Pourtant, je n'ai rien changé, à part le lieu de mon logement.
Tous les ans, c'est la même chose, même musique. C'est terrible. C'est comme ma vie doit être remise en question. Mon identité est sur la table d'opération et je dois justifier une fois par ans que mon nom sur le passeport est bien le même sur mon acte de naissance. Rien n'a été trafiqué. Parfois j'en avais vraiment ras le bol. J'ai l'impression qu'ils ont tout fait pour que je quitte ce pays que j'aime tant. Il y a des nuits je n'arrivais plus à m'endormir. Je ne sais pas ce qu'il va m'arriver. Il se trouve que peut-être par x ou y raison ils ne me donnent plus cette fameuse carte et je dois quitter la France dans le plus court délai. Qu'est-ce que je dois faire avec tout ce que j'ai déjà construit ici? C'est comme une vie sans un véritable lendemain parce que ma place dans cette société et mon identité sont toujours remis en question.

Cette année, je ne suis plus étudiant. La situation se complique. Sans CDI, il est impossible d'avoir un titre de séjour. Dans le milieu du cinéma, il est presque impossible de trouver un job en CDI. Avec la précaution (j'ai bien dit "la précaution"), je me suis pacsé avec mon copain en décembre dernier. J'ai fait ça ce n'est pas parce que je dois officialiser 7 ans de vie de couple. Je ne suis pas très "mariage" moi... J'ai fait ça parce que je sais que cette année, à partir du 7 octobre 2006, si je veux rester en France à côté de mon amoureux, je dois faire ça. Selon la loi française, l'union de Pacs ne donne pas le titre de séjour automatiquement à des conjoints étrangers. C'est juste une situation "favorable" s'ils sont demandeurs de titre de séjour. Là, l'angoisse. Depuis presque un an et demi, je ne pense qu’à ça : on va refuser mon titre de séjour et je dois quitter la France. Je déteste ça. Je ne peux pas avoir un véritable projet pour ma vie. Si j'essaie de faire quelque chose ici à Paris, peut-être je n'y serai plus dans quelques mois. C'est terrible.

Le début février 2006, j'ai téléphoné à la préfecture pour demander le changement de mon titre de séjour. Trop tôt, selon la dame au téléphone. Même si je n'étais plus étudiant, je dois quand même garder ce titre jusqu’à la prochaine échéance. OK... J’ai re-téléphoné le début juin pour obtenir un rendez-vous, j'ai l'ai eu cette fois-ci pour le 19 septembre, soit le lendemain d'anniversaire de mon copain.

C'était hier, le 19 septembre. Le matin, quand j'écoutais France Info, ils ont annoncé que 6924 titres de séjours sont livrés pour des familles sans-papier qui ont des enfants scolarisés en France. Je me suis dit : Mince. Ce n'est pas le bon jour pour mon rendez-vous. Ils vont ne parler que ça dans leur bureau... Je suis arrivé à l'heure demandée. L'accueil n'était pas trop mal. Quand c'est à mon tour, la dame examine mes papiers. Première question : Mais pourquoi votre conjoint n'est pas présent? Euh... Madame, ce n'est pas marqué dans la convocation. Si j'avais su, je ne serais pas seul ici. OK. Elle a marqué ça sur son papier "l'absence de conjoint" En suite : Il est où votre attestation de Pacs? Là, madame. Mais je demande l'original. L'original? Ce n'est pas marqué sur la convocation non plus. C'est juste marqué "l'attestation de Pacs de moins de trois mois" Elle ne me croit pas. Je lui ai passé la feuille (la feuille que j’ai lu des centaines de fois avec soins). Elle lit attentivement puis elle me retourne la feuille sans dire un mot. Elle marque sur sa feuille : absence de l'attestation de Pacs original. Là, je suis un peu énervé. S'ils me demandent de fournir les papiers nécessaires, j'aurai quand même bien préparé. Mais là, franchement, c'est trop. Après cet entretien, je dois attendre dans la salle. La salle n'est pas très grande, mais c'est déjà mille fois mieux que la salle pour les étrangers qui demandent les titres étudiants. Là bas, l'ambiance est très malsaine. Ils ne respectent pas les rendez-vous. Les gens se bousculent et les accueils sont à vomir. A chaque fois quand je vais là bas, j'ai envie de claquer la porte. J’ai l’impression d’être traité comme un sous-homme. Pourtant, la plupart des employés là bas parle parfois moins bien français que moi, mais ils me (nous) regarde avec des méprises et je ne sais vraiment pas pourquoi. J'ai assisté plusieurs fois des scènes assez violentes. Des étudiants s'engueulent avec les agents d’accueil là bas. Des insultes sans gros mots fusent dans tous les sens. Du style "Vous n'êtes pas d'ici !" "Rentrez chez vous !" C'est pire que "Enculé" à mon sens. Au moins, pour ce dernier mot, on peut prendre du plaisir à le faire !

En tout cas, pour ce 19 septembre 2006, j'ai eu mon titre de séjour au titre "Vie privée et familiale." Pour le moment, c'est un récépissé. La vrai carte de séjour arrivera dans deux mois. Au moins, là, pour la première fois depuis je ne sais pas combien de temps, je me sens libre. Entre temps, mon copain m'a téléphoné du boulot. Je lui ai dit que j'attends dans la salle depuis pas mal de temps. Comme il était à table à ce moment là, ça lui a coupé l’appétit. Il pensait que j'ai eu des problèmes et.... Il m'a raconté ça parce que depuis il a mal au ventre... C'est trop mignon de penser pour nous... Sur mon récépissé c'est marqué "célibataire" La responsable m'a dit que "pacsé" n'existe pas dans la loi française (plutôt dans leurs ordinateurs). OK...

Alors, donc ici j'ai quelques conseils pour les français qui ont pacsé avec des étrangers. J'ai beaucoup cherché sur internet mais je n'ai pas eu beaucoup d'information. J'espère que cet article peut aider un peu les gens.
1.Le titre s'appelle "vie privée et familiale"
2.Si vous savez pacsé moins d'un an, vous pouvez toujours demander. Dans ce cas là, il vaut mieux fournir les preuves comme quoi vous avez vécu ensemble depuis pas mal de temps. Le jugement de la préfecture de police est assez aléatoire. J'ai donné preuve (bail, EDF, banque) comme quoi je vis depuis au moins deux ans avec mon copain.
3.Même si ce n'est pas marqué, il faut venir à deux.
4.Même si ce n'est pas marqué, il faut toujours venir avec l'original de l'attestation du Pacs, avec la photocopie bien évidemment.
5.Prenez rendez-vous beaucoup en avance. Il ne faut pas attendre au dernier moment.
6.Si votre conjoint vit à l'étranger, ne le fait JAMAIS venir en titre "tourisme" Cela peut donner des mauvaises influences pour le changement de son titre de séjour.
7. Soyez patient.
Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas à m'écrire :
projetdocuchat@hotmail.com Je ferai ce que je peux pour vous répondre et pour vous aider.

2046, le film de Wong Kar-Wai est un film parle de l'amour dans un futur proche. En rentrant de chez moi hier dans le RER A, j'ai vu une femme qui portait un sac avec la photo de ce film dessus. Tout d'un coup, cela me fait réfléchir... L'amour est une chose sans frontières, comme dans le film. Il peut arriver à n'importe où, n'importe quand, hier ou demain, ici ou ailleurs. Mais les hommes ont construit des barrières, dans le cœur, et sur la terre. Du coup, l'amour pourrait s'arrêter devant un mur, un acte de naissance mal traduit, ou un chiffre de Ministère de l’intérieure. La distance entre 2046 et 6924 est visible gigantesque.

Depuis hier, je sais que je porte le numéro 6925.

12 commentaires:

thomas a dit…

Nous vivons sous joug d'une administration dictatoriale!
J'ai un dossier en droit des étrangers, une femme et son enfant qui remplissent les critères mentionés dans la circulaire (qui, certes, n'offre aucun droit) de notre ministre de l'Intérieur, et qui néanmoins se sont vus refusé un titre de séjour "vie privée et familiale" sur un motif mal fondé et en tout cas erroné.
L'administration ne lit pas les dossiers et pièces adressés. C'est affligeant!

Matoo a dit…

Content que ça se soit si bien terminé pour toi en tout cas !! :))

Anonyme a dit…

on est tous des numéros et quelques fois : "le numéro que vous avez demandé n'est plus attribué... veuillez consulter votre annuaire, ou votre nouvelle documentation" Lire ou écouter une jolie chanson de Bécaud qui s'app : Marie, Marie.
Le N° 28763O897639920099887365222

euphor a dit…

6925 fois bravo à toi!!!!

Henri-Pierre a dit…

Mon Buz-Buz, Kafka n'est pas seulement Pragois.

Ce n'est pas l'agitation populacière sarkozienne qui arrangera les choses.

Mais je sais que tout ira bien pour toi.

Bisous

Creaminal a dit…

J'ai honte... Tu es bien plus qu'un numéro.

pouxi a dit…

Je suis très content pour toi. Mais je suis honteux du bordel de nos administrations. Et en plus c'est toi qui donnes des infos. Bravo mon Buz et bises.

Chez Buzenval a dit…

@Thomas : Chaque cas est différent mais la difficulté est souvent la même. C'est souvent lourd de vivre ça.
@Matoo : Merci ! D'aillers j'ai pensé à toi l'autre jour quand je suis allé voir mon médecin traitant. Il te ressemble beaucoup, mais en 2 fois moins beau, 5 fois plus gros. Mais il est aussi adorable que toi.
@inconnu : Il faut que je trouve cette chanson...
@Euphor : merci mon petit et 6925 fois bravo à ta porte rose.
@HP : Je ne compte plus la distance entre moi et Kafka...
@Creaminal : Il ne faut pas avoir honte. Il faut reconnaître que la France est quand même un pays d'accueil formidable. Il met en place beaucoup de structures pour les étrangers, ça fait beaucoup d'emplois, mais aussi beaucoup de dépense. Je suis reconnaissant.
@Pouxi : Merci à toi... Il y a une chose que je n'ai pas raconté ici : Je change également le titre de ma sécurité sociale. Pour ce changement, j'ai déjà envoyé 3 fois des lettres avec des justificatifs. A chaque fois, ma lettre a été retournée à cause de "manque de quelque chose". Ce qui me fait rire dans cette histoire est qu'il ne te dit pas tout ce qu'il te faut en une seule fois. Il se contente de juste relever un seul détail qui ne va pas et c'est tout. Sachant que ce genre d'"aller-retour" coûte quand même pas mal d'argent à la sécu. Si c'est pour décourager les demandeurs, c'est raté, parce que je rigole ! Mas si c'est pour augmenter le chiffre d'affaire de la poste, là, bravo, c'est une énorme réussite !

Anonyme a dit…

Bonjour,
je suis aussi pacsé avec un étranger.
Quelques règles de grandes importances:
- présenter toujours l'original et la copie d'un document, ce document devant avoir moins de 3 mois.
- tout doucument en langue étrangère doit être traduit par un traducteur inscrit au tribunal. La aussi présenter original et copie.
- pour les justificatifs de domicile, présenter tous ceux que l'on a, au 2 noms si possible
(exemple téléphone FT). Chaque interlocuteur de l'administration n'étant pas toujours d'accord sur le justificatif à fournir.
- venir toujours avec son patenaire, même pour un simple renouvellement.
Au moment de la convocation, présenter les documents dans l'ordre inscrit sur la convocation. Cela rend le préposé plus aimable et moins grincheux et accélère le processus.

Nicolas a dit…

Lors des prochaines élections, je penserai à toi dans l'isoloir...

我是2046 a dit…

你寫的這一篇真不錯耶~
雖然對我來說一點用處也沒有,
但是真的很不賴!
加油了!

關於數字,
網路聊天室理,很多人的暱稱會是英文字+數字,
大家也都用的很順,
但有次我聽到有個人說,
他不喜歡用數字叫人,
感覺很像叫犯人...
我也才漸漸改掉偷懶的用法,
不過也少聊了...

Acabatidestruit a dit…

Un bel exemple de ce que peut donner la France terre d'asile !