15 juin 2006

Séance de rattrapage

















© Diaphana Films


Le Passager d'Eric Caravaca à MK2 Beaubourg

Le cinéma français est en plein forme. Ce film est la preuve. (Le film est tourné à Port La Nouvelle, un endroit complètement magique dans le film...)

Il paraît que le réalisateur a beaucoup de mal à trouver le financement pour monter le film. C'est terrible. Avec peu de moyen, le film nous donne le meilleur de ce que je puisse voir depuis longtemps : simple mais profind, émouvant mais retenu. Si on ne peut plus faire le cinéma de ce genre en France, qu'est-ce qu'on va regarder alors dans une salle de cinéma dans un futur proche?

En sortant de la séance, je reste sans voix, et très ému. Grâce à ces 85 minutes de bonheur absolu, je retrouve mon amour pour le cinéma. Je me souviens pourquoi j'aime ça : pas d'analyse esthétique, pas d'enjeu financier, mais seulement un endroit qui me permet de m'échapper de la vie, et de tomber totalement dans un autre espace-temps, et de ne plus être moi-même. La "vraie" vie n'existe plus.

Croisé Eric Caravaca il y a 8 ans à La Ciotat pour le premier festival des scénaristes. Il n'était pas très connu et moi j'étais stagiaire. Il est venu faire la lecture d'un scénario et je fais la casse. Maintenant, il est devenu un comédien important et il a réalisé son premier film absolument sublime. Et moi, je rame encore.

Je vais continuer à rêver, à me battre. Je sais qu'un jour je ferai un film aussi beau que Le Passager. En tout cas, c'est ce que je me suis dit... Il faut y croire, Buzz.

4 commentaires:

H-P a dit…

Je n'y crois pas, j'en suis sûr.

Chez Buzenval a dit…

Merci HP... J'y travaille.

Nicolas a dit…

c'est plus un blog, c'est allocine?Fr !!! :)

Chez Buzenval a dit…

Na ! je ne suis pas payé par des sponsors moi! LOL