18 juillet 2008

Paris mois de juillet

Après trois semaines de chaleur à Taipei, je me suis retrouvé à Paris au bureau pour gagner ma vie. C'est un peu hard.

J'ai passé un très bon moment au Festival de film de Taipei. Mon film Séance Familiale a été très bien accueilli. Selon une source interne, il a même été le chouchou du public. Malheureusement, je n'ai rien gagné. Je suis un peu déçu mais je sais très bien qu'on ne gagne pas à chaque fois. D'ailleurs je ne fais pas ce film pour la compétition. Je le fais parce que je n'en avais envie. Ce festival m'a permis de rencontrer beaucoup de réalisateurs de là-bas. C'est vraiment chouette. J'ai eu une discussion pour la première fois de ma vie avec Hou Hsiao-Hsien et Olivier Assayas. C'était quelque chose !

Retrouver Paris, je retrouve également le plaisir de voir l'émission L'amour est dans le pré. Je ne suis pas spécialement intéressé par ces agriculteurs. Je suis plutôt fan de vaches... dommage car il n'y a pas beaucoup d'images sur les vaches. Tant pis. Il y a des sentiments, des amours et c'est très divertissant.

Des nouveaux projets? Oui, c'est en route...

6 commentaires:

gilles a dit…

Salut!

Je ne suis pas sur qu'il y ait de l'audience pour une émission dans laquelle des vaches seraient à le recherche du taureau de leur rêve.

Content que ton séjour se soit bien passé.

Gilles

greg a dit…

^^ bon retour à paris ^^
tu as rencontré Hou Hsiao-Hsien celui qui a réalisé la cité des douleurs ^^ moi je rêve de le voir en chair et en os!
Enfin, je memporte ^^
Vive les vaches!

Olivier Autissier a dit…

Je pensais justement à toi hier, en me demandant si on pourrait voir le film bientôt à Paris.

nicolas a dit…

y-a-t-il une bande-annonce de ton film "séance familiale" sur Youtube ?

Chez Buzenval a dit…

@tous : le film n'a pas de projection pour le moment à Paris. Il y aura peut-être une projection pour le début du mois d'octobre.

@Nicolas : Euh... non, pas sur internet, pas encore. Mais content de te voir ici chez moi.

Henri-Pierre a dit…

Hi mon beau, me voici de retour et si content de renouer, avec ton retour justement.